Texte : Jérôme Saglio/Grands Reportages

Ce périple inoubliable de dix-huit jours vous donne accès aux plus belles merveilles du Pérou : lac Titicaca, Cuzco, vallée Sacrée des Incas et Machu Picchu. Mais vous randonnerez aussi, entre jungle et glaciers, jusqu’à la mystérieuse citadelle de Choquequirao…

Perou_01_J-Leveque_NomadeAventure_CMJN

Trek avec un panorama spectaculaire sur le Salkantay, qui domine la mer de nuages, depuis le col de Yanama (4690 m). © Juline Lévêque/Nomade Aventure

Premier contact avec le Pérou : Llachon, un petit village niché à 3 820 mètres d’altitude, au bord du lac Titicaca. La surface du lac, placide et immense, reflète comme un miroir le bleu intense du ciel de l’Altiplano. Les plages de sable des rives contrastent avec les pampas d’altitude, les collines plantées de pins, de cyprès et d’eucalyptus. Des paysans bêchent le sol, des femmes aux chapeaux ornés de pompons colorés portent sur leur dos de lourdes charges tandis que nous, avec notre léger sac à dos, peinons sur le sentier vers notre logis, essoufflés par le manque d’oxygène. Felipe et sa famille, des indiens aymaras, nous accueillent dans leur maison en adobe (sorte de torchis) pour la nuit. Notre lente et douce progression ainsi qu’une infusion de maté de coca nous aideront à nous acclimater. Le lendemain, nous naviguons jusqu’aux îles flottantes des anciens Uros, fabriquées avec du totora, le roseau du lac. Leurs habitants vendent leurs tissages aux touristes. Après une visite de l’île d’Amantani, nous traversons une roselière au soleil couchant, au milieu de couleurs brunes et chaudes. La transition est brutale avec l’agitation de Puno, où nous prenons au matin le bus pour Cuzco. Plusieurs haltes ponctuent le trajet,  dont le village d’Andahuaylillas, réputé pour sa célèbre « chapelle Sixtine » des Andes, une église espagnole du XVIIe siècle, ornée de peintures baroques où transpercent, en filigrane, les anciennes croyances des Incas.

Perou_02_L-James_NomadeAventure_CMJN

Flanquée de son bébé en bandoulière, une Péruvienne au marché. © Lucies James / Nomade Aventure

Nous retrouvons, à Cuzco, cet inextricable mélange entre la culture des conquistadors espagnols et celle des Incas. Le fameux Qorikancha, le temple du Soleil, et l’église de Santo Domingo construite sur ses ruines nous rappelle combien a dû être brutale la colonisation. Mais il suffit d’explorer les lieux pour imaginer les murs couverts d’or et les momies incas exposées dans le temple… La visite des sites archéologiques de la vallée Sacrée nous fait également découvrir l’ingéniosité des bâtisseurs incas, leur sens de l’organisation, leur maîtrise poussée de l’astronomie et des techniques agricoles.

Cependant, le clou du voyage reste le trek jusqu’à la mystérieuse cité inca de Choquequirao (3 033 m), perdue au cœur de la cordillère de Vilcabamba. Deux journées de marche intense, entre glaciers, pampas, falaises et jungles luxuriantes, nous mènent au site, que nous atteignons à la tombée du jour. Du promontoire qu’il occupe, le panorama est vertigineux. Un condor plane au sommet d’une crête. Dès l’aube, nous explorons les ruines de la cité. Nous sommes presque seuls, grisés par le silence et l’atmosphère sacrée, tels des explorateurs découvrant les lieux. Puis nous reprenons notre marche sur le chemin inca, bivouaquons dans un village isolé, nous baignons dans une rivière, passons plusieurs cols aux vues grandioses sur les pics enneigés, les vallées profondes et encaissées. C’est cet incroyable mélange de paysages qui confère sa beauté au trek. Par contraste avec le Choquequirao, éden solitaire caché dans la végétation, le Machu Picchu est le plus célèbre des sites incas. Il est parfaitement reconstruit et intégré dans un cadre naturel grandiose. Là encore, la magie opère. Comme si les Incas venaient tout juste de partir…

Plus de détails sur le voyage : http://www.nomade-aventure.com/per16

Retour en haut

Commencez à taper et appuyez sur Enter pour rechercher