Dans Actus Nomade, Coups de cœur

Partir en Corée du Sud, c’est à la fois voyager dans le futur mais aussi se replonger à l’époque de la dynastie Joseon en se perdant dans le palais Gyeongbokgung à Séoul. Entre modernité et tradition, ce pays, à mille lieues de notre culture, fascine et ne cesse de surprendre. Constitué à 70% de montagnes -la randonnée pédestre y est reine-, il possède beaucoup d’atouts. De quoi titiller notre imagination et nos cinq sens ! Parcs naturels spectaculaires dans lesquels marcher, gastronomie alléchante à savourer, capitale dynamique à visiter, temples bouddhistes envoûtants où méditer, ou encore une île mystérieuse à explorer… voici 5 bonnes raisons, et autant de nouvelles expériences à tester, pour vivre un voyage en Corée du Sud inoubliable.

1 – Arpenter des merveilles naturelles : le parc national de Seoraksan

Parmi ses nombreux points forts, la Corée du Sud présente un nombre impressionnant de spots naturels spectaculaires : îles volcaniques, grottes (celle de Sokkuram inscrite à l’Unesco), plantations de thé (Boseong), hautes montagnes, forêts enchantées, marais et rivières, la liste est longue… On dénombre également plus d’une vingtaine de parcs nationaux qui raviront les amoureux du grand air et ceux souhaitant tester la randonnée au pays du matin calme : Gayasan avec ses rochers abrupts avoisinant les 1 000 m de haut, Juwangsan, ses pains de sucre et ses chutes d’eau majestueuses, le parc écologique de la baie de Suncheon et le belvédère Taejongdae, Namsam et le lac Bomun, Songnisan ou encore le parc provincial de Cheongryangsan… Sans oublier l’un des plus beaux : le parc national de Seoraksan. Situé au nord-est du pays, non loin de la ville de Sokcho, c’est l’un des plus grands massifs des monts Taebaek. Avec sa trentaine de sommets et de pics comme Daecheongbong (1708 m) et Ulsanbawi (873 m), ses cascades somptueuses telles Biseondae et Geumganggul, ses passerelles, escaliers et temples à flanc de falaise, il offre aux randonneurs des panoramas incroyables. Là-bas, l’expression en prendre plein les mirettes, prend tout son sens !

1/ Randonnée dans le parc national de Songnisan © Maxime Canat / Nomade Aventure
2/ Le parc national de Seoraksan © Office National du Tourisme coréen – VisitKorea

2 – Goûter à la gastronomie locale : le bibimpap

Bœuf mijoté, nouilles sautées, poulet caramélisé, crêpes fourrées : la cuisine coréenne, saine aux parfums exotiques, mariant à la fois le piquant, le salé, le sucré, dépayse les papilles ! Variée et raffinée, offrant harmonie de saveurs et de couleurs, elle présente un éventail impressionnant de recettes en tous genres : « kimchi » (chou fermenté), « mandus » (ravioli coréen), « gyongdan » (perle de riz), « kimpap » (gros maki), « hoppang » (brioche blanche garnie d’haricot rouge), « samgyetang » (poulet farci de riz gluant, jujube, ail et ginseng) et même le barbecue coréen… De quoi mettre l’eau à la bouche ! Parmi les plats les plus populaires du pays, le « bibimpap » arrive en tête. Originaire de la ville de Jeonju, il est composé d’un bol de riz accompagné de légumes, de bœuf émincé, de champignons et agrémenté d’une noisette de gochujang (pâte de piment rouge), de sésame ainsi que d’un œuf cru ou au plat en son centre. La découverte de la gastronomie coréenne, notamment au marché de Gwangjang, l’un des plus grands de Séoul, passera forcément par lui… alors, à vos baguettes !

Le bibimpap, une spécialité culinaire coréenne © Office National du Tourisme coréen – VisitKorea

3 – Visiter Séoul de jour comme de nuit : une capitale sûre et cosmopolite

De jour comme de nuit, déambuler dans Séoul, constitue une expérience passionnante. Épicentre du luxe, laboratoire digital, ville globale, modernisée et futuriste, arty et cosmopolite… sont autant d’expressions utilisées pour la qualifier. Étape incontournable lors d’un voyage en train en Corée du Sud, cette mégalopole florissante (quelques 12 millions d’habitants !) entretient néanmoins des liens très forts avec son passé et son histoire millénaire. Entre le palais royal Gyeongbokgung datant de 1395 marquant la fondation de la dynastie Joseon, le quartier Bukchon et ses dizaines de maisons à l’architecture traditionnelle, le musée folklorique de Corée (20 000 vestiges dont 4 000 reliques folkloriques) ou le sanctuaire confucéen Jongmyo classé à l’Unesco, la capitale regorge de points d’intérêt et d’ambiances insolites. Le soir, encore davantage ! Les ruelles et grandes avenues se parent de mille lumières. Les gratte-ciel scintillent et semblent toucher les étoiles. L’animation se fait sentir dans la rue commerçante Isadong et les échoppes des nombreux marchés nocturnes (Dongdaemun, Namdaemun, Gwangjang, Myeong-Dong…) qui jalonnent la ville. On flâne, on se balade, on  goûte à la gastronomie locale, comme à la street food… on se laisse porter par l’ambiance si particulière de cette capitale. Côté spectacles, on n’est pas en reste non plus avec le « Nanta », un repas de noces sous forme de comédie musicale sans paroles, qui incorpore le rythme du « samul nori » (musique traditionnelle coréenne) et des objets insolites (couteau de cuisine, bidon d’eau…), le tout dans une visée comique. Une véritable immersion !

1/ Marché de Namdaemun le soir à Séoul 2/ Palais de Gyeongbokgung à Séoul 3/ Palais de Deoksugung en automne à Séoul © Office National du Tourisme coréen – VisitKorea

4 – S’immerger dans les temples bouddhistes : le temps d’un Temple Stay

Calme, zénitude, méditation… la Corée du Sud est l’endroit idéal pour se ressourcer et s’imprégner de la culture bouddhiste. Le pays compte une quantité innombrable de temples magnifiques entourés par des paysages superbes : en bord de mer, à flanc de montagne, au milieu des rizières et des pins, au cœur de la capitale. Parmi les plus célèbres : Haeinsa, l’un des trois temples majeurs du pays qui abrite le « Tripitaka Koreana » (une écriture sainte datant de 1236 et gravée sur plus de 80 000 planches en bois) ; Jogyesa dans le centre-ville de Séoul avec ses arbres vieux de plus de 500 ans ; Beopjusa perché sur le mont Songnisan et édifié durant la quatorzième année du roi Jo-heung de Silla ; Tapsa abritant 80 des 108 tours bâties en seulement 30 ans par un seul homme ; Geumsansa instauré par le roi Beop avec ses 10 trésors culturels classés… Leur visite ne manque pas d’attraits et permet d’observer les rites entretenus par la population locale venue s’y recueillir. Autre façon originale et authentique pour découvrir cette philosophie : le « Temple Stay » soit l’immersion monastique en Corée du Sud. Au temple Mihwangsa, par exemple, en l’espace de 3 jours, on plonge dans le quotidien humble et spirituel des moines, en s’initiant à la méditation zen, aux prières et aux chants, à la rigueur de la vie monastique (réveil matinal, repas végétariens, marches méditatives de 2h, conversations avec les moines et partage du Dharma…). L’occasion de s’ouvrir à d’autres cultures, de se retrouver, et de reconnecter corps et esprit !

1/ Moines au temple bouddhiste Haeinsa © Office National du Tourisme coréen – VisitKorea
2/ Sculpture de Bouddha au Temple Beomeosa à Busan © Ivan / stock.adobe.com
3/ Temple bouddhiste Haeinsa © Office National du Tourisme coréen – VisitKorea

5 – Participer à la vie culturelle coréenne à travers les fêtes et festivals

Au pays du matin calme, il existe pourtant des jours festifs, plein de sons et de lumières, à l’instar du festival Gunhangje Jinhae. Se déroulant en avril au sein d’une base navale ouverte au public pour l’occasion, il célèbre la floraison des cerisiers et l’avènement du printemps. Encore plus original, celui de la Truite de Pyeongchang qui se tient chaque année en hiver dans la petite ville sud-coréenne de Jinbu-myeon : il invite les visiteurs à s’initier à la pêche sur glace parmi tant d’autres activités (luge, patinage…). Et pour ceux qui recherchent l’effet « Waouh » et des paillettes plein les yeux, ne manquez pas ces deux festivals de lanternes : Yeon Deung Hoe et Jinju Namgang Yudeung. Le premier, composé de lanternes de lotus, a lieu généralement en mai à Séoul et commémore la naissance de Bouddha. Le second, au début de l’automne, célèbre une bataille médiévale menée contre les Japonais, et inonde le fleuve Namgang de ses lanternes géantes en forme d’animaux, de créatures et de personnages. Qui plus est, le temps de quelques jours, les rues de ces deux villes s’illuminent de milliers de lanternes en papier, et s’animent au gré des spectacles de danse, de musique traditionnelle (le « poongmullori ») et feux d’artifice. Une véritable explosion de couleurs !  

Festival des lanternes de lotus au temple Samgwangsa à Busan en Corée du Sud © Office National du Tourisme coréen – VisitKorea

Notre coup de cœur : l’île de Jeju

Sauvage, préservée et mystérieuse, l’île volcanique de Jeju mérite à elle seule le déplacement. Elle regorge de curiosités à couper le souffle et constitue un formidable terrain d’aventure. On peut ainsi tenter l’ascension du mont Hallasan, le plus haut sommet du pays, pénétrer dans les grottes de Manjanggul, monument naturel renfermant d’impressionnants tunnels de lave, se balader sur le cône Seongsan Ilchulbong surgi du fond de la mer il y a 100 000 ans, ou encore admirer les Dol Hareubang, des statues de granit peuplant la côte. Et que dire des célèbres Haenyeo (inscrites au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco), ces femmes-poissons (parfois d’un certain âge) qui gagnent leur vie en plongeant régulièrement, jusqu’à 10 mètres, sans le moindre équipement… en apnée. Une vraie pépite hors des sentiers battus !

1/ Vue sur la ville de Seongsan-ri sur l’île de Jeju © tuomaslehtinen / fotolia.com
2/ Statues Dol Hareubang sur l’île de Jeju © Noppasinw / stock.adobe.com

3 mn d’immersion en Corée du Sud… (avant d’y aller pour de vrai !)

Retrouvez dans un autre article les conseils de Maxime, notre spécialiste Corée du Sud, pour aborder ce pays en plein éveil.

Photo de Une : Le village traditionnel de Bukchon Hanok à Séoul © Office National du Tourisme coréen – VisitKorea  

Articles récents

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut

Commencez à taper et appuyez sur Enter pour rechercher