Dans Actus Nomade

Vous avez toujours rêvé de partir en road trip sur les plus belles routes de France, d’Europe et du monde ? Pour vous « voyage » doit absolument rimer avec aventure, liberté, coins de nature sauvage, heureux imprévus… Pas de doute, vous êtes fin prêt pour voir du pays au volant de votre van. Cependant un tel voyage ne s’improvise pas. Voici 10 conseils qui vous permettront de réussir votre voyage en van aménagé… et de goûter à la vanlife, le temps de vos vacances !

1) Bien choisir son van

Pas évident de s’y retrouver tant il y a de modèles. C’est pourquoi chez Nomade, pour faire simple, on vous conseille 3 types de van selon vos envies et contraintes : le minivan (plus rudimentaire mais confort), le campervan (un peu plus spacieux et offrant plus de confort), et le camping-car (plus confortable avec toutes les commodités, toilettes et douches à bord) plébiscité par les familles.

En campervan en France © B. S.

2) Préparer son itinéraire avec soin

Essayer de bien penser le parcours en amont pour ne pas galérer pendant son road trip, c’est primordial. Pour ça, nos conseillers spécialistes vous aident à créer l’itinéraire de vos rêves… En plus, lors de votre voyage en van, l’application MyNomade sera très précieuse, pour ne jamais vous perdre tant au volant de votre véhicule qu’à pied, sans compter la myriade de petites adresses confidentielles dont elle regorge, d’itinéraires de randonnée, d’idées de détour près de sites d’intérêt patrimoniaux.

3) Voyager léger sans faire l’impasse sur certains équipements utiles

Même si les vans sont très bien équipés, il est conseillé de vous munir d’une lampe torche ou frontale supplémentaire, d’un duvet chaud selon la saison et le pays, d’une trousse de premiers secours, de papier toilette, de lingettes biodégradables, d’un convertisseur de tension pour recharger vos portables, ordinateurs et appareils photos, sans oublier les sacs poubelle pour ne rien laisser traîner !

4) Penser à la playlist

On pourrait penser que c’est totalement anodin, mais pas du tout. Vous allez passer une bonne partie du temps au volant de votre van. Alors, préparer une playlist  digne de ce nom s’impose. Choisissez les musiques que vous aimez, surtout celles qui font danser et chanter. Vous éviterez l’ennui et la routine, et vous ne verrez presque pas le temps passer, au volant de votre bolide.

5) Être organisé et trouver sa place dans le van

Qui dit voyage en van, dit également minimalisme. On élimine très vite le superflu dans cet habitacle restreint. Chercher le rouleau de papier toilette pendant des heures peut vite devenir agaçant. Alors, optimisez l’espace, rangez pour gagner du temps. Et n’hésitez pas à investir dans de petits accessoires comme une passoire pliable ou un hamac à tendre entre deux arbres. Vous vous rendrez compte qu’il en faut peu pour être heureux. Donnez-vous aussi du temps et de l’espace en répartissant les tâches, en vous accordant des moments de détente… De quoi ressortir plus unis, les yeux grands ouverts sur une autre façon de vivre le quotidien !

Road trip en campervan © C. CPR.

6) Être attentif au code de la route du pays visité

Par exemple, en Grande-Bretagne, la conduite se fait à gauche. Aux États-Unis et au Canada, tous les vans et camping-cars possèdent un boîtier de vitesse automatique. En France, de nouveaux  panneaux de signalisation ont vu le jour et ne sont pas toujours évidents à comprendre, notamment ceux faisant référence à la circulation d’engins motorisés dans les espaces naturels sensibles. Vous serez bien sûr briefé sur tous ces points lors de la prise en main du véhicule pour que votre road trip soit le plus agréable possible.

7) Respecter la nature

L’aventure, oui, mais en étant vigilant à ne laisser aucune trace ou presque de votre passage. Certains endroits sont des réserves naturelles protégées, restez sur les zones autorisées et attention aux feux dans les zones exposées aux risques d’incendie. Soyez attentifs aussi aux animaux qui pourraient croiser votre route : brebis, vaches, chevaux dans les Alpes et les Pyrénées en juin et de mi-septembre à mi-octobre (périodes de transhumance) ; vaches, biches et cerfs en Écosse ; ou encore kangourous en Australie évidemment.

Bivouac dans les Highlands – Écosse © lightpoet/stock.adobe.com

8) Acheter et manger local

N’hésitez pas à vous ravitailler dans les épiceries, fermes bio pratiquant la permaculture, ou sur les marchés locaux, à vous arrêter de temps en temps dans des petits restaurants pour goûter aux plats traditionnels des régions traversées. L’appli MyNomade sera très utile pour vous conseiller une kyrielle de bons plans. L’occasion idéale pour rencontrer les villageois et échanger avec eux sur leur savoir-faire (apiculteurs, fromagers, éleveurs, artisans…). 

9) Trouver le bon spot pour passer la nuit…

… avant le coucher du soleil. D’autant plus si vous comptez régaler vos papilles de produits locaux. En Europe du Nord ou dans les pays anglo-saxons, les repas sont servis vers 18h-19h. Vous pourrez compter sur l’appli MyNomade qui vous propose de nombreux petits restos connus uniquement des gens du cru, et surtout vous indique les meilleurs sites de campings sauvages, et d’aires aménagées équipées parfois de barbecues.

Bivouac en campervan en France © B. S.

10) Adopter la slow travel attitude

Oubliez métro boulot dodo. Perdez vos habitudes et lâchez-vous ! Place à l’imprévu. Suivez votre instinct,  imprégnez-vous des paysages traversés. Laissez-vous surprendre en empruntant un autre itinéraire que celui initialement prévu. Au détour d’une route, par un chemin de traverse, se dévoile parfois une pépite cachée que vous n’auriez pas vue, les yeux rivés sur votre GPS. Votre road-trip n’en sera que plus intense.

En campervan en Bretagne – France © olrat/stock.adobe.com
Articles récents

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut

Commencez à taper et appuyez sur Enter pour rechercher