Dans Actus Nomade, Coups de cœur

Direction le Costa Rica et la province de Guanacaste ! Chez Nomade Aventure, nous avons toujours à cœur de dénicher de nouvelles pépites hors des sentiers battus. Et celle-ci vaut son pesant d’or. Julien, notre créateur de voyages sur l’Amérique, l’a découverte il y a peu. Elle est située à l’extrême nord-ouest du pays et offre à elle seule un condensé des plus belles richesses du Costa Rica : une diversité de paysages entre volcan, mer et jungle (c’est ici qu’ont été tournées certaines scènes de Jurassik Park !), un climat ensoleillé, une dizaine de parcs nationaux, et des habitants qui font vivre l’âme de leur région avec beaucoup de sincérité.

Mais où se trouve ce petit paradis ?

La région de Guanacaste se situe au nord-ouest du Costa Rica près de la frontière avec le Nicaragua. Ouverte sur l’océan Pacifique, elle est limitée au sud par la province de Puntarenas et à l’est par celle d’Alajuela. D’une superficie de 10 140 km², c’est la deuxième région la plus grande du Costa Rica mais la moins peuplée avec environ 28 habitants par km², 11 cantons et une cinquantaine de districts. Elle est desservie par l’aéroport de Liberia, le chef-lieu de la province et une ville pleine de charme avec ses vieilles maisons en bahareque (mélange de chaume et de boue).

Le volcan Rincón de la Vieja, une pépite de la région de Guanacaste

Le Costa Rica se trouve sur la ceinture de feu du Pacifique. Impossible donc de parcourir le pays sans poser le pied sur sa myriade de volcans, dont certains sont encore en activité : Irazú, Poás ou encore l’emblématique Arenal.

Tyrolienne dans le parc Rincón de la Vieja © Julien Lévêque

La région de Guanacaste cache, elle-aussi, sa petite merveille éruptive : une cordillère de volcans, la plupart actifs, longue de 70 km. Parmi eux, le volcan Rincón de la Vieja aux fumerolles et geysers d’eau et de boue. La légende raconte que c’est ici sur la pente est du volcan qu’une vieille femme aux pouvoirs magiques crache de la fumée lorsqu’elle est en colère, d’où son nom « volcan du coin de la vieille ». Du haut de ses 1 895 m, avec son cratère au lac d’acide vert turquoise, il toise le parc national Rincón de la Vieja, terrain de jeux pour de multiples activités. Vous pourrez, entre autres, sauter de branche en branche en tyrolienne au-dessus de la canopée, vous baigner dans les sources d’eau chaude soufrée et cascades (La Cangreja, l’une des plus belles !), ou encore vous balader sur les ponts suspendus, au milieu des arbres étrangleurs, des singes capucins et des pailas, petites mares de boue bouillonnante.

Découvrez cet oasis verdoyant lors de notre voyage au Costa Rica et Nicaragua entre volcans et Pacifique.

Cascade Llanos de Cortés au Guanacaste © Jože Potrebuješ/stock.adobe.com 
Pont suspendu dans le parc national Rincón de la Vieja © Véronique Boursier

Guanacaste : ce sont aussi des plages de rêve…

Si la  péninsule d’Osa avec ses belles plages dorées, ses forêts pluviales et sa faune tropicale, est l’un des joyaux incontournables du littoral du Costa Rica, les plages vierges du Guanacaste valent aussi le coup d’œil. Au nord, le golfe de Papagayo et ses plages sauvages : Playa Blanca, Naranjo et Nancite qui vous ouvrent les portes du parc national de Santa Rosa.

Plage de Punta Islita au Guanacaste © Nico/stock.adobe.com 

Créé en 1972, c’est le premier parc naturel du pays qui regroupe à lui seul 10 habitats distincts et une nuée d’espèces animales. Au large de sa côte, entre décembre et janvier, vous aurez peut-être la chance d’apercevoir des baleines à bosse, des dauphins et raies mantas volant au-dessus de l’eau et parfois des orques.

Randonnée sur la péninsule d’Osa © Thibaud Perdrix

Plus au sud, en se rapprochant de la péninsule de Nicoya, vous trouverez également de très jolies grèves et criques désertes bordées de palmiers : Playa Panama, Tamarindo, Samara, Conchal avec ses palétuviers et iguanes. Vous pourrez vous la jouer Robinson dans les petits hôtels de la côte, vous balader à pied, en bateau et à cheval, observer la ponte des tortues (en toute discrétion) ou même surfer avec l’impression d’être seul au monde… ou presque !

Balade à cheval sur la plage de Samara au Guanacaste © iferol/fotolia.com 

Le parc national du Palo Verde, l’or vert de Guanacaste

Véritable poumon vert de l’Amérique centrale, le Costa Rica est tapissé de forêts tropicales humides qui abritent une centaine d’espèces d’arbres et 5 % des espèces animales de la planète. Vous ne pourrez donc pas échapper lors de votre voyage à une randonnée dans un des nombreux parcs nationaux du pays, comme l’incroyable sanctuaire peu connu du parc national Palo Verde au Guanacaste.

Sapajou capucin de Riu au Guanacaste © Jason Wells/stock.adobe.com

Avec sa mosaïque de forêts : inondée, de feuillus des basses terres, de conifères, décidues sur calcaire, de mangroves et de zacatonales (marécages), il conjugue la biodiversité sous toutes ses formes. Le long des rivières Tempisque et Bebedero, à descendre en bateau, vous pourrez apercevoir des crocodiles, des singes, du gibier d’eau, des échassiers et de nombreuses espèces d’oiseaux aquatiques. Le parc en compte près de 300 : grand hocco, manakin fastueux, caracara huppé, frégate, spatule rosée… de quoi siffler comme un merle !

Un quetzal dans une forêt tropicale, emblème du Costa Rica © Lucas/fotolia.com 

Et si vous souhaitez apercevoir encore plus de bébêtes en tout genre, ne manquez pas le célèbre parc national de Corcovado au sud du Costa Rica. Sa vaste forêt primaire, l’une des plus grandes d’Amérique centrale, regorge de tapirs de Bairds, fourmiliers géants, singes-araignées et hurleurs, jaguars, aras écarlates, quetzals et autres créations divines de la nature.

Observez la faune exotique dans les plus beaux parcs nationaux du Costa Rica dont le Palo Verde à travers notre voyage au Paradis tropical.

Les Chorotegas, l’âme de Guanacaste…

Les Guanacasteco, les habitants de Guanacaste, sont à l’image des costaricains (appelés Ticos) : bon vivants, joyeux et à la bonne humeur communicative. Ils sont arrivés pour la plupart bien avant les conquistadors espagnols, et sont paysans, artisans, pêcheurs sur l’île de Chira, cultivateurs de café, de manioc, de bananes et d’ananas. Organisés en petites communautés rurales, ils vivent en quasi autonomie.

Atelier de poterie à la Finca Zanja Negra © Julien Lévêque

C’est le cas des Chorotegas, installés à Santa Barbara de Santa Cruz, un minuscule bled perdu au fin fond de Guanacaste. Ces derniers vous invitent à découvrir leur projet de tourisme rural à la Finca Zanja Negra. Avec beaucoup d’humilité et de bonhommie, ils vous raconteront leur histoire et vous feront goûter à leurs mets locaux. Vous pourrez également apprendre à faire des tortillas, rencontrer un fabricant d’amarillo (l’instrument de musique national) et assister à un atelier de poterie. Un spectacle de danses folkloriques animé par la jeunesse du village clôt la visite dans une grande ferveur. Un joli moment de partage et de rencontre, plein de sourires et de couleurs, qui vous permettra de goûter à la Pura Vida.

Les danseuses et danseurs de la Finca Zanja Negra © Julien Lévêque

Quand partir ?

La région de Guanacaste, située à l’extrême nord-ouest du Costa Rica, jouie d’un microclimat. C’est une zone tempérée, plus sèche que dans le reste du pays. Aussi, elle peut se visiter toute l’année avec une préférence de janvier à juin pendant la saison sèche. Après juin, le climat est plus humide mais il est tout à fait possible de profiter des nombreux attraits de la région, dans les terres comme dans les eaux chaudes du Pacifique.

L’adresse coup de cœur de Julien, créateur de voyages sur l’Amérique :
« À Liberia, le chef-lieu du Guanacaste, ne manquez pas la pause déjeuner ou dîner au café-restaurant Liberia, calle Real. Le cadre a beaucoup de charme. Cette superbe maison coloniale a été restaurée et classée au patrimoine historique de la ville. La cuisine, qui mixe saveurs locales et internationales, est excellente. Je me suis vraiment régalé. Et le gérant Sébastien, un français tombé amoureux du pays, vous réservera un excellent accueil ».

Besoin de conseils pour voyager au Costa Rica ? Nos spécialistes restent à votre disposition pour répondre à toutes vos envies de voyage au 01 46 33 70 28.

Photo à la Une : Volcan Tenorio au Guanacaste © Pauline Bréteché

Articles récents

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut

Commencez à taper et appuyez sur Enter pour rechercher