Lakhdar : c’est quoi un voyage dans le désert ?

Accueil / Actus Nomade / Lakhdar : c’est quoi un voyage dans le désert ?

Dans le désert, il y a des dunes, des dunes, et encore des dunes… Oui mais bien plus que cela ! Lakhdar, notre spécialiste maison du Sahara, explique dans cette interview ce qu’est un voyage dans le désert, ce qu’une telle expérience peut apporter, la période idéale pour y aller, et enfin ce qu’il représente pour lui. On parie que sa passion contagieuse du Sahara vous aura conquis ?

Lakhdar, pourquoi partir en voyage dans le désert ?

Pour de multiples raisons…  Parce qu’il n’y rien et tout à la fois ! Une magie, un silence et des paysages principalement sculptés par la nature, que j’aurai toujours du mal à décrire, tellement la variété fait loi. Parce que le désert permet de se ressourcer physiquement et psychologiquement, de déconnecter totalement de son quotidien. Parce que lors d’un voyage dans le désert, on découvre un environnement et une culture hors du commun, on écoute le silence, on dort à la belle étoile, et on admire les plus beaux ciels étoilés de sa vie… De plus, pour moi, c’est le retour aux sources lorsqu’enfant, je vivais au rythme de la caravane.

Comme disait le Petit Prince (Antoine de Saint-Exupéry) : On s’assoit sur une dune de sable. On ne voit rien. On n’entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence… face à tout ça, face à cette immensité, ça fait réfléchir sur son existence…

On dit que chaque jour se ressemble dans le désert ?

Comment ça ?! (rires) Selon les humeurs du soleil, du vent, le dédale de dunes, les roches, les oasis, les palmeraies, les plateaux, les oueds et montagnes, le passage d’une caravane de chameaux… les paysages changent d’heure en heure, dans des contrastes de couleur improbables, le tout baigné dans une lumière toujours  sublime ! Le désert permet de s’évader et de régénérer son esprit et son corps, de côtoyer l’infiniment petit et l’infiniment grand. Un voyage au cœur du désert se vit par tous ses sens. Si le désert nous accepte, nul ne peut revenir sans être profondément marqué.

Randonnée dans le Sahara entre Atar et Azoueiga en Mauritanie © Laurie Elisa Petis

Quel est ton meilleur souvenir dans le désert ?

Mon enfance, et plus particulièrement lorsque nous étions au campement, en famille et tribu, pas de contrainte, la liberté basée sur le respect, les relations humaines et l’entraide. Ce sont des souvenirs qui, encore aujourd’hui, me mettent en joie.

Bivouac dans le désert © Mustafa Hiane

Quelle destination tu conseillerais pour une première expérience dans le désert ?

Avec beaucoup de difficulté pour te répondre (car chaque désert a ses spécificités !), je dirai le Sahara central ! A savoir la Libye, le Tchad, le Niger (malheureusement ces pays sont fermés actuellement !), le Maroc, la Tunisie, et bien sûr la Mauritanie où nous sommes très heureux de voyager à nouveau depuis fin 2017 et l’Algérie. Pour parler plus précisément des quatre derniers, ce qui est intéressant au Maroc, c’est toute l’approche qui mène aux portes du Sahara depuis Ouarzazate : on traverse des ergs (dunes), des regs (désert pierres), des montagnes, des oueds (ou wadis), des ksours imposants, quelques oasis, et de nombreux petits villages très accueillants. En Tunisie, dans le Grand Erg Oriental, on croise de jolis villages berbères avec leurs habitations troglodytiques, pour arriver à l’oasis de Douz. Au-delà, s’ouvre un magnifique désert de dunes où l’on se laisse emporter par la magie des sables. En Algérie où nous nous réjouissons de retourner en 2018 (région de Tamanrasset et de Timimoun), c’est le désert par excellence : le plus varié et le plus attachant, avec un grand intérêt archéologique. Montagnes spectaculaires, plateaux immenses, hautes dunes, nombreuses palmeraies alimentées par un ingénieux système d’irrigation datant du Ve siècle avant J.-C. (la foggara), une vue saisissante sur un horizon clair à 360° et des rencontres très touchantes avec les nomades. Enfin en Mauritanie, le désert est très diversifié. Sur un territoire plus restreint, c’est un concentré de beautés ! Des dunes, des plateaux rocheux, des déserts de pierre, des canyons et passes impressionnantes comme celle de Tifoujar, la fraîcheur des nombreuses oasis, des caravanes de dromadaires filant dans un océan de dunes, des bivouacs magiques la tête dans les étoiles…  et surtout la découverte de la culture et des traditions maures lors de rencontres chaleureuses avec les derniers peuples nomades de ces régions du Sahara.

Sahara – Maroc © Zbigniew Gluc / Tente bédouine – Grand Erg Oriental en Tunisie © Marie-Pierre Languille / Caravane de chameaux en Mauritanie © Laurie Elisa Petis

Quelle est la période idéale pour aller dans le désert ?

La bonne période est d’octobre à avril, mais les mois que je préfère sont novembre pour la lumière et les températures douces, puis février et mars où il fait doux.

Portrait de Lakhdar

Sa vie est un roman. Il serait difficile (voir même impossible) de résumer ici, et en si peu de caractères, la vie de Lakhdar. D’un époustouflant romanesque, elle s’apprécierait bien mieux sous la voûte céleste autour d’un feu qui crépite, que sur le meilleur des sites web. Car l’homme a bien des choses à raconter. Il l’a fait, d’ailleurs, (avec son ami Simon, écrivain et peintre voyageur) dans un sublime carnet de voyage paru en 2009 : Sahara, marche avec moi (aux éditions Alternatives).

Né au Niger en 1959, il a grandi dans les déserts de Libye et du Tchad. Il mène la vie nomade jusqu’à l’âge de 9 ans avant de se fixer à Djanet en Algérie, sa terre de prédilection. Il débute chez Nomade Aventure, comme guide au Sahara en 1975 (année de la création de l’agence). Au milieu des années 80, il découvre l’Europe et la France. Un véritable choc des cultures. Pour lui, plus qu’un challenge, une véritable épreuve de force. Il décide d’intégrer l’équipe parisienne en l’an 2000. Il est aujourd’hui responsable du secteur saharien à l’agence Nomade à Paris.

Lakhdar est un homme de terrain, la fidèle représentation de ce que nous cherchons à véhiculer depuis si longtemps chez Nomade.  Incarnation parfaite de l’aventurier au sens noble du terme, il vous fera goûter à l’aventure avant même que vous n’ayez pris le départ.  Il est à Nomade ce que Picasso est au cubisme : on le surnomme, le Touareg du 40 ! Un personnage, donc, avec un cœur gros comme ça. LE porte drapeau de notre joyeuse bande…

Ses quatre proverbes sahariens préférés :
« La solitude du désert ne tue pas l’homme, elle le rend poète ! »
« Aussi loin que nous portent nos pas, ils nous ramènent toujours à nous-mêmes »
« Voyager, c’est aller de soi à soi en passant par les autres »
« L’expérience du voyage dans le désert ou plutôt au désert, comprend tôt au tard un rendez-vous avec soi-même »

© Simon/Éditions Alternatives

A propos du livre « Sahara, marche avec moi »…

Cet ouvrage fascinant, co-écrit par Lakhdar Khellaoui et Jean-Yves Simon, est à deux temps : la vie épique de Lakhdar et le récit d’une marche fabuleuse sur le plateau du Tassili, guidée par le « Touareg du 40 ». Il est enrichi des textes et des dessins du carnet de voyage de Simon, amoureux du désert et de l’Inde. La rencontre de deux destins : l’un allait vers le Sud, l’autre allait vers le Nord. A la croisée de leurs chemins, c’est un véritable hommage au plus beau des déserts. Une célébration de la liberté et de la marche, qui « décape, allège et réconcilie ».

Où trouver le livre ?

RDV à l’agence Nomade Aventure, 40 rue de la Montagne-Sainte-Geneviève 75005 Paris ou contactez-nous au 01 46 33 71 71 et demandez Lakhdar (prix du livre : 35€ sans les frais de port).

Découvrir tous nos voyages au Sahara

Articles récents

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

shoes

Commencez à taper et appuyez sur Enter pour rechercher