Dans Actus Nomade

Amis voyageurs,

Compte tenu des récents évènements intervenus en Mauritanie (enlèvement de 3 ressortissants espagnols travaillant pour une ONG humanitaire, alors qu’elles circulaient en convoi sur la route reliant Nouadhibou à Nouakchott) et des informations obtenues lors d’une réunion au Ministère des Affaires Etrangères le 26 Novembre dernier sur la sécurité dans ce pays, nous sommes contraints de renoncer à reprendre les voyages sur cette destination.

En dépit de l’attachement historique de Nomade pour les populations qui souffrent depuis 2 ans de la baisse de fréquentation dans l’Adrar et plus généralement en Mauritanie, nous avons pris la douloureuse décision de ne pas assurer les départs prévus. Nomade a fait le choix de privilégier la sécurité et de déclarer ses intentions au plus vite à ses correspondants locaux, afin de ne pas les maintenir dans une incertitude insupportable.

Compte tenu des circonstances (enlèvement revendiqué par Al-Qaïda au Maghreb Islamique) et du très faible nombre de demandes enregistrées à ce jour, il ne nous est pas paru judicieux d’encadrer nos voyages de forces militaires spécialement dédiées à la sécurité de nos clients. La présence d’armes et de moyens de défense militaire tout au long du parcours nous semble parfaitement incompatible avec la sérénité requise lors de ce type de voyage.

Nous vous tiendrons bien entendu informés de l’évolution de la situation.

La tribu Nomade

Articles recommandés
Showing 6 comments
  • Michel DENIS

    Bonsoir
    Comme Edmond je reviens d’une randonnée dans l’Adrar, l’Amatlich plus précisément du 21/02/2010 au 28/02/2010.
    Il n’y a absolument aucun incident dans cette zone qu’il est très facile de controler. L’Adrar n’est pas d’un accès facile (il y a des »portes » faciles à contrôler, contrairement aux zones situées à l’est de Ouadane. Les populations sont averties et partie prenante et équipée pour avertir tout déplacement suspect dans cette zone hyper controlée par de nombreux barrages policiers ou douaniers. En aucun cas je ne me suis senti en insécurité.
    Les populations vous attendent… les équipes accompagnatrices aussi. Pour les curieux je vous invite à visionner un montage photos qui vous donnera peut être envie d’aller y faire un tour.
    http://www.youtube.com/watch?v=HTgVI-XNcq0
    Seul bémol: une grosse chaleur à cette période (autour de 40° à l’ombre dans l’après midi!!!) mais quelques oasis rafraichissantes sont sur le parcours dont l’incontournable Tergit
    Cordiales salutations

  • Nomade Aventure Sahara

    Bonjour Edmond,

    Nous sommes heureux que votre voyage en Mauritanie se soit passé dans les meilleures conditions possibles. Notre position au sujet de la fermeture préventive de la Mauritanie pour des raisons de sécurité est très cohérente avec les informations obtenues auprès du quai d’Orsay et de notre réceptif Mauritanien, à savoir qu’il est fortement déconseillé de se déplacer dans le Sahara Mauritanien, les zones de l’Adrar et frontalières.

    Sachez qu’un nouvel incident pourrait sérieusement compromettre l’avenir du tourisme Mauritanien, il nous appartient donc d’être vigilant et d’attendre que la situation soit plus propice au tourisme.

    A très bientôt !

  • PETIT Edmond

    Bonjour,

    Ce 8 février je suis rentré d’un voyage de 10 jours (avec 12 personnes)en Mauritanie, visite du Ban d’Arguin, ensuite Benichar – Akjout – Azoueiga – Tergit – Ouadane – Chinguetti -retour à NKC via ATAR .
    La police ou la gendarmerie est très présente via de nombreux controles sur les routes pour assurer la sécurité promise par les autorités mauritaniennes.
    J’ai effectué d’autres voyages en 2008 et 2009. c’est vraiment dommage d’annuler cette destination… le risque zéro n’existe pas. Nos villes en Belgique ou en France présentent parfois plus de risques ….
    Avec mes cordiales salutations
    Edmond PETIT.
    client dans les années passées .

  • Alain Capestan Nomade Aventure

    Lors des premiers incidents ayant conduit à la fermeture de la destination il y a 2 ans, Nomade avait compensé auprès de ses partenaires locaux une partie des revenus généré par nos voyages. En 2010, nous ferons de même, via notre fondation, car effectivement, l'économie locale est très fragile et dépend grandement du tourisme.

  • Paul Niort

    c'est triste et malheureux surtout pour la population si chaleureuse et si accueillante.
    L'ADRAR est somptueux et nous y reviendrons.
    Ne faudrait-il pas faire quelque chose pour la population de guides, chameliers et autres intervenants dont la subsistance dépend tout ou partie de l'activité "touristique";
    Une association spécifique peut-être. Avec un le nombre de personnes qui ont découverts cette région via Nomade, ce ne devrait pas être insurmontable .

  • mary

    J'aime le désert mauritanien et connaît particulièrement bien l'Adrar, où j'ai marché pendant 21 jours en 2003 en m'arrêtant quelques jours à Ouadane où la population a été merveilleuse avec moi… J'en garde un si merveilleux souvenir que j'ai bien l'intention d'aller le revoir un jour ! Alors, c'est une bien triste nouvelle

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut

Commencez à taper et appuyez sur Enter pour rechercher