L’esprit nomade

Accueil / Dossier grands reportages / L’esprit nomade

Texte : Pierre Bigorgne/Grands Reportages

Découvrir les pays de façon authentique et hors des sentiers battus, flâner et prendre son temps, partir à la rencontre des populations locales et se tenir prêts pour l’aventure, s’impliquer dans un tourisme durable, respectueux tout en voyageant en mode convivial et décontracté, c’est ça l’esprit Nomade !

esprit_image1

Portrait d’un couple de paysans autour du lac de Phoksumdo, région du Dolpo, Népal. @ Franck Charton

Prendre son temps

Dans un voyage Nomade, on ne fait pas la course. Bien au contraire. On prend son temps… Celui de marcher, de rencontrer, de visiter. Ici, on ne « fait » pas le Pérou ou le Vietnam : on approfondit, on s’immerge, on se fond dans le décor pour mieux en voir l’envers, on passe du temps sur place, le contraire d’un voyage réalisé à toute vitesse duquel il ne restera pas grand chose, ou si peu. Privilégier la marche ou les modes de transport locaux pour découvrir un pays, c’est l’assurance de s’approcher de l’autre et de soi-même, bien loin des idées d’effort et de performance.
« Quand nous arrivons, en petits groupes et à pied, dans un village burkinabé ou sous une yourte en Mongolie, les habitants ne nous voient pas “débarquer” comme une horde de touristes mais comme des voyageurs, ouverts aux contacts, respectueux, soucieux d’éviter l’intrusion : c’est la garantie d’avoir de bons échanges – et, au final, d’avoir réussi son voyage », explique Fabrice Del Taglia, directeur général de Nomade Aventure. Selon le pays visité, on pourra adapter son mode de locomotion aux moyens de transport locaux : à cheval avec les nomades kirghizes, en yourte roulante en Mongolie, en tapouille (bateau traditionnel) sur l’Amazone, en roulotte en Franche-Comté, à Mobylette au Togo… Autant de manières de goûter à l’ivresse de l’aventure, la lenteur en plus. Avec ou sans carburant, il sera quand même question d’essence : l’essence du voyage…

esprit_image2

Taversée des marais en mokoro (pirogue traditionnelle) dans le delta de l’Okavango, Botswana. @ Franck Guiziou/hemis.fr

S’immerger avec les populations

« Le meilleur moyen pour apprendre à se connaître, c’est de chercher à comprendre autrui », remarquait André Gide. Participer aux rituels des tribus torajas en Indonésie, dormir dans une hutte traditionnelle au Lesotho ou prendre part aux travaux quotidiens de minorités du Laos sont autant d’expériences exceptionnelles d’immersion que Nomade Aventure propose. On en ressort grandi, et différent. Pour approfondir l’échange avec les populations locales et partager leurs modes de vie de façon authentique, – le tour opérateur privilégie les nuits chez l’habitant, en maison d’hôtes plutôt que l’hébergement en hôtel, et collabore quasi exclusivement avec des guides originaires du cru pour ses séjours en petits groupes accompagnés. C’est avec eux que va commencer la découverte d’une culture. Fin connaisseur de sa région et de ses secrets, les petits comme les plus grands, un guide local vous apporte un savoir inestimable sur ses coutumes, ses habitudes et ses traditions. Grâce à sa pratique de la langue, il vous permet de communiquer plus facilement avec les habitants. La règle d’or de la tribu Nomade : être au bon endroit au bon moment pour profiter au maximum de son voyage !

esprit_image3

Nourgul et Veniera Kalibaet fabriquent les petits pains kirghizes. Vallée de Juku dans la province D’Issyk-Kul, Kirghizistan. @ Emilie Chaix/photononstop

Le goût de l’aventure

Aller voir plus loin que les destinations classiques, dénicher des petits bouts de paradis ignorés par les foules, revisiter des incontournables mais de façon différente et originale, être curieux, voilà ce qui motive Nomade Aventure et ses équipes. Défricher le globe et ne rien s’interdire, parce que c’est finalement la condition nécessaire pour trouver la perle rare, sont les idées force. Trop souvent éclipsé par son grand-frère le Costa Rica, le Nicaragua est, par exemple, l’une des destinations émergentes de l’agence : encore confidentiel, le circuit proposé cette année est unique et exclusif : il va là où les autres ne sont pas (encore…) allés. Question d’état d’esprit. Après avoir créé de nouveaux itinéraires, testé leur faisabilité par des voyages de reconnaissance, trouvé les bonnes adresses qui feront la différence, Nomade vous emmène là où les (bonnes) surprises sont au rendez-vous. Le Malawi, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, le Zimbabwe ou encore les confins russes du Kamchatka sont autant de pérégrinations où le voyageur devient un explorateur des temps modernes avec l’assurance d’expérimenter cette sensation unique d’être seul au monde !

esprit_image4

Paysage géothermique, caldeira volcanique, île de Yankicha au sud du kamchatka, Russie. @ Stewart Andrew/Sime/Photononstop 

La cool attitude

Si vous savourez l’impertinence, la différence ou l’imprévu, il y a de fortes chances que vous partagiez l’état d’esprit de Nomade Aventure, celui d’une tribu de passionnés qui met tout en œuvre pour innover et partager dans la décontraction. À commencer par les conseillers de voyage à la forte personnalité et aux parcours atypiques : véritables baroudeurs et spécialistes des pays et régions du monde dont ils ont la charge, ils sont aussi à votre écoute et adeptes de la bonne humeur. Humour, inventivité et décontraction sont les ingrédients d’une recette qui plaît et dans laquelle les clients de l’agence se reconnaissent. Ouverts, curieux, compréhensifs, ces derniers apportent aussi leur pierre à l’édifice et participent, dans un mouvement d’aller et retour, à cette nouvelle façon de voyager autrement. Pour la tribu Nomade, le terme « cool » n’est ni péjoratif ni synonyme d’imprudence ou de nonchalance. Il reflète plutôt une philosophie où la convivialité est le maître-mot. Alors, si vous aimez rencontrer de nouvelles têtes, vous endormir sous les étoiles ou vous émerveiller d’un coin de désert, de canyon ou de montagne, si vos papilles ont soif de nouveauté, s’il vous semble évident de respecter coutumes, hommes et paysages, et si enfin vous marchez dans la bonne humeur, rejoignez la tribu…

esprit_image5

Lucie, ex-conseillère voyages chez Nomade Aventure, dans la région du Dallol, dépression du Danakil, Ethiopie. @Yann Guiguen/Nomade Aventure

Texte tiré d’une édition spéciale, réalisée avec Grands Reportages en mai 2015.

40 ans de voyages Les petites histoires d'une grande aventure 40 ans de voyages
shoes