Tour du Sri Lanka en tuk-tuk : défi relevé pour Capitaine Rémi !

Accueil / Actus Nomade / Tour du Sri Lanka en tuk-tuk : défi relevé pour Capitaine Rémi !

« Capitaine Rémi », blogueur aventurier, qui a décidé il y a 4 ans, de relever des défis aux quatre coins  du monde, revient sur son voyage en tuk-tuk au Sri Lanka. C’est en octobre 2017, en partenariat avec Nomade Aventure, qu’il décide de partir, pour un tour extraordinaire de plus de 1 000 km à travers les paysages cingalais, en offrant des courses de taxi gratuites aux habitants. Une équipe de journalistes de TF1 était là pour filmer ce périple hors du commun. Au programme, des rencontres, des sourires et des souvenirs plein la tête. Retour sur cette aventure en 3 roues organisée par Nomade avec l’interview de Rémi.

aventure-Capitaine Rémi

Pour voir le REPLAY de l’émission Grands Reportages sur « Les nouveaux aventuriers », diffusée dimanche 29 avril à 13h30 sur TF1, cliquez ICI

Pourquoi avoir choisi le tuk-tuk pour faire le tour du Sri Lanka ?

C’est un rêve que nous avions en commun avec Victoria ma compagne. Le tuk-tuk est un des emblèmes du Sri Lanka et quoi de mieux qu’un véhicule local pour s’intégrer au pays. L’objectif de ce voyage était de rencontrer des Sri Lankais. De par le look du tuk-tuk aux couleurs de Nomade Aventure, et par nos têtes de français, nous attirions forcément l’attention des locaux, ce qui nous a valu plein de rencontres et des centaines de sourires. Le tuk-tuk a clairement été un vecteur de rencontre formidable. De plus, ce tricycle à moteur permet une autonomie totale dans nos déplacements et j’ai ainsi pu découvrir des coins isolés du tourisme de masse.

Est-ce facile de conduire un tuk-tuk au Sri Lanka ?

Si vous êtes déjà allé en Asie, vous savez que la circulation sur les routes n’est pas de tout repos. Ça double dans tous les sens, ça klaxonne, la circulation est dense et les routes ne sont pas forcément en bon état. Il faut savoir que la conduite au Sri Lanka s’effectue à gauche, car c’est une ancienne colonie britannique.

À tout cela s’ajoute la conduite d’un véhicule que l’on ne connaît pas. Ce trois roues à moteur se situe entre la voiture et la moto. Entre le guidon, les freins au pied, les vitesses à la main, les réflexes ne sont pas automatiques et il a fallu deux jours avant d’être à l’aise sur les routes. Nous avons pris nos marques loin du tumulte de la ville et l’appréhension du début a laissé place au plaisir de la conduite.

Sur les routes sri lankaises, il y a du monde ! © Rémi Le Calvez/capitaineremi.com

As-tu eu un accident avec le tuk-tuk ?

C’était une de mes craintes mais tout s’est magnifiquement bien passé. Nous avons eu quelques frayeurs surtout lorsque la pluie des moussons est venue s’abattre sur les routes. De toute façon, le véhicule ne va pas plus vite que 50 km/h. Le seul tracas que l’on a eu, c’est lorsque nous nous sommes embourbés sur la plage de Kalpitiya au nord-ouest du pays.

En tuk-tuk sur une plage de Kalpitiya © Rémi Le Calvez/capitaineremi.com

Quel a été ton itinéraire ?

Avec Nomade Aventure, nous avions préalablement convenu du trajet afin de pouvoir apprécier les différents paysages du Sri Lanka. Nous avons ainsi commencé par les plages du Nord-Ouest à Kalpitiya pour nous perdre par la suite au creux des montagnes au centre du Sri Lanka. Nous avons ainsi traversé les rizières et plantations de thé, contemplé la végétation tropicale et fait une escale au Rocher du Lion à Sigirîya.

Plantations de thé à Haputale © Rémi Le Calvez/capitaineremi.com

Après avoir traversé Kandy, la deuxième plus grande ville du pays, nous avons plongé en direction du sud de l’île en prenant le temps de visiter le parc national d’Uda Walawe. Zone protégée où nous avons eu la chance d’admirer des singes, des buffles et même des éléphants au milieu de la brousse.

Notre périple s’est terminé par le sud de l’île où nous avons profité des plages et du beau temps.

Plage de Kalpitiya © Rémi Le Calvez/capitaineremi.com

As-tu fait des rencontres marquantes ?

Je me souviendrais toute ma vie de ces gamins rencontrés au milieu des rizières. Ils voulaient nous montrer un lac caché et nous nous sommes laissés porter par leur gentillesse. Le chemin pour y accéder était de plus en plus étroit et n’étant pas à l’aise avec le tuk-tuk, un des enfants m’a proposé de le conduire. Il n’avait même pas 12 ans, mais il conduisait mieux que moi ! Ensuite, nous avons rencontré leur famille autour d’une noix de coco, fraîchement récupérée au pied de l’arbre. Une rencontre improbable où la communication se faisait avant tout par des gestes et des sourires.

Au milieu des rizières avec le tuk-tuk © Rémi Le Calvez/capitaineremi.com

Une des autres rencontres qui m’a marquée, c’est celle avec les cueilleuses de thé au milieu des plantations à Haputalé. Elles travaillent chaque journée plus de dix heures dans des conditions difficiles, tout ça pour une paye dérisoire. Je les ai trouvées courageuses et dignes, et la discussion que j’ai eue avec cette dame de 65 ans m’a émue et beaucoup fait réfléchir au sens de la vie et à la chance d’être né en France.

Cueilleuse de thé dans les plantations d’Haputale © Rémi Le Calvez/capitaineremi.com

Ce que tu as le plus aimé au Sri Lanka ?

J’ai adoré recevoir et donner tous ces sourires. Que ce soit dans des endroits reculés ou dans des grandes villes, les Sri Lankais venaient vers nous, intrigués par notre engin. Au final, nous avons embarqué dans notre tuk-tuk plus d’une vingtaine de personnes pendant notre parcours de 1 000 kilomètres. Un vrai plaisir et une expérience inoubliable. Merci le Sri Lanka et merci Nomade Aventure.

Petit selfie avec les enfants du village ! © Rémi Le Calvez/capitaineremi.com

Prêt à faire comme Capitaine Rémi et à dépasser vos limites ? Réalisez un de vos rêves, le tour du Sri Lanka en tuk-tuk !

aventure-Capitaine Rémi

Découvrir tous nos voyages au Sri Lanka

 

 

Articles récents
Showing 2 comments
  • Corinne Paris

    Merci pour ce commentaire sympa ! je fais passer à Capitaine Rémi. Belle journée.
    Corinne

  • Lombard

    Bravo à vous 2.. très belle aventure… merci de nous faire voyager dans notre fauteuil.
    Continuer….

Laisser un commentaire

shoes